Chaque maison a son histoire

 

Ce livre abondamment illustré invite le lecteur à un parcours à travers les différents types de sources permettant de retracer l’évolution d’un bien immobilier privé, de sa conception, de son environnement, de ses affectations et de ses occupants successifs. Au départ de la situation la plus récente attestée par un acte notarié ou une déclaration de succession, il présente en deux parties de nombreuses options de recherches en procédant à rebours, du XXIe siècle à la Révolution française d’une part, sous l’Ancien Régime de l’autre. Le lecteur y découvrira toute la variété et la richesse des documents – écrits ou figuratifs – exploitables pour mieux comprendre l’histoire matérielle et humaine d’une maison en Wallonie.

AUTEUR
Laurence DRUEZ, docteur en histoire de l’Université de Liège. Chef de travaux aux Archives de l’État à Liège.

 

Première partie. L’époque contemporaine

  • Le transfert de propriété : l’acte de référence (L’acte notarié | La déclaration de succession)
  • L’administration fiscale (L’Enregistrement | Les Hypothèques | Le Cadastre | Le cadastre « primitif »)
  • Le registre foncier allemand et les dossiers fonciers
  • Rôle de ferme héritée (Erbhofrolle) et dossier de fermes héritées (Erbhofakte)
  • Les archives communales (Les permis de bâtir | Les ventes de terrains communaux | La fiscalité communale | Les registres de population)
  • Les archives architecturales
  • L’iconographie (Les éléments décoratifs : les vitraux)
  • Les maisons sinistrées (Les dommages de guerre | Première Guerre mondiale | Seconde Guerre mondiale | Les dégâts miniers | Les catastrophes naturelles)

Deuxième partie. L’Ancien Régime

  • Introduction
  • État des sources (Institutions centrales | Institutions locales)
  • Localiser et contextualiser : la géographie historique
  • Le cadastre thérésien
  • L’Ancien Régime à reculons : les premières sources écrites (La politique de Joseph II et les mesures révolutionnaires | L’application des mesures républicaines françaises | La vente des biens nationaux)
  • Les notaires
  • Les cours foncières (Les rendages proclamatoires | La pratique des rentes)
  • Les archives ecclésiastiques et hospitalières
  • Les sources fiscales (La taille | La capitation | Les impôts sur les signes extérieurs de richesse | La législation en matière immobilière)
  • Les archives de familles
  • L’approche archéologique du bâti
  • Un moyen de répression : la confiscation des biens immobiliers
Product variations: 
20,00 €