Plafonnement de l'indexation des loyers : un membre réagit et rappelle certains faits

Plafonnement de l'indexation des loyers : un membre réagit et rappelle certains faits

La volonté de certains de plafonner l'indexation des loyers s'inscrit, à Bruxelles, dans un contexte de grande hostilité de la Secrétaire d'état vis-à-vis des bailleurs.
Si l'attention des politiques se portent sur les difficultés des locataires, il serait bon également de regarder la situation des bailleurs qui, eux aussi, subissent la hausse des coûts liée à la crise de l'énergie et qui ont vu leurs charges augmenter et de rappeler que ces augmentations expliquent elles aussi la hausse des loyers.

Morceaux choisis du courrier d'un membre qui rappelle certains faits

"Décorréler les loyers du coût réel des charges compromet l’offre locative de demain.

Ce n’est pas du ressort des propriétaires de veiller à la stabilité des prix mais c’est bien la mission première de la BCE. Les propriétaires subissent aussi l’inflation. [...]

Tenant une comptabilité très précise des dépenses propriétaires, voici quelques augmentations chiffrées :

  • Comparaison du loyer (indice “santé”) des 10 dernières années à l’indice ABEX (coût réparation/construction) qui détermine en grande partie le coût des travaux immobiliers
    Loyer 2010 à 2021 +19,14%
    ABEX 2010 à 2021 +28,06% indice prix matériaux et main d'œuvre.

  • Précompte Immobilier 2010 à 2021 +32,44%

    Sans oublier qu’auparavant le précompte immobilier était au même titre que le précompte professionnel, déductible de l’assiette fiscale et que le revenu cadastral, faute de péréquation est indexé chaque année bien qu’aujourd’hui l’administration exerce une péréquation cadastrale rampante et discriminatoire via les communes dont ce n’est pas la prérogative sur base d’un fichier discriminant des propriétaires qui ne votent pas dans la commune.

  • Prime Assurance Incendie 2010 à 2021 +52,34%

  • Mise en conformité électrique coût 2022 entre 1.000 et 7.000 euros

  • Contrôle électrique +/- 180 euros par passage

  • Etablissement imposé d'un PEB entre 245 et 305 euros

  • Prix isolation, bois, acier x200% x300% Prix du gaz x600%

On peut noter aussi le déséquilibre dans l'évolution de la législation sur les baux. Par exemple dans la résiliation du contrat de bail : trois mois de préavis mais 18 mois d’indemnités à payer par le propriétaire et seulement 1 mois d’indemnité à payer par le locataire.

Un pays qui ne défend pas la propriété privée est en déclin certain !"

Des augmentations bien plus élevées que l'indexation des loyers !

Comme Eric Mathay, Président du SNPC de la Région bruxelloise, l'a précisé il y a quelques jours sur le plateau de la RTBF dans l'émission Déclic, les propriétaires subissent des hausses de coûts importants et devront faire face à des investissements conséquents pour atteindre les objectifs environnementaux imposés par l'Europe dans les prochaines années.
Il cite également l'augmentation de 17% du précompte immobilier décidée ce mois de juin par la commune d'Ixelles. 17% en une année !!! Bien au-delà de l'indice santé qui détermine l'indexation de loyers, et ceci sans que personne ne s'en émeuve.
Il est pourtant un fait évident que toutes ces hausses de coûts impactent directement le prix des loyers.

Cet article n'est valide qu'à la date où il a été publié.