Faut-il plafonner l'indexation des loyers ? Débat dans LE SOIR de ce vendredi

Faut-il plafonner l'indexation des loyers ? Débat dans LE SOIR de ce vendredi

LE SOIR consacrait ce vendredi 10 juin un dossier à l'indexation des loyers à Bruxelles.

La question : "Faut-il plafonner l'indexation des loyers ?"

Olivier Hamal, Président du Syndicat National des Propriétaires et Copropriétaires, défendait la position CONTRE. Découvrez ci-dessous ses réponses.

Pourquoi êtes-vous contre toute limitation de l’indexation des loyers ?

Si on veut plafonner un certain nombre de coûts et de dépenses, il faut le faire pour tout. Or ici dans l’optique de la Région de Bruxelles-Capitale et surtout de Madame Ben Hamou (NDLR : la secrétaire d’Etat bruxelloise au Logement, PS), ça le serait uniquement au niveau des loyers. À côté de ça, les revenus vont être indexés et la fiscalité immobilière, avec l’indexation des revenus cadastraux, continue à l’être aussi. Et puis les charges des propriétaires en matière de rénovation et d’entretien de leurs biens ont explosé de 15 à 20 % depuis le début d’année.

Y a-t-il vraiment tant de propriétaires qui réalisent des travaux de rénovation ?

Il y en a beaucoup ! Er rien que faire venir un plombier coûte entre 15 et 20 % en plus.

Payer le plombier est aussi parfois à charge du locataire…

Comme du propriétaire. Cela dépend du type de réparation. Et beaucoup de locataires, je suis bien placé pour le savoir, me téléphonent pour que je fasse réparer ceci ou cela. Pour nous, soit on plafonne tout, soit on ne plafonne rien.

Pourquoi tout ou rien ?

Je veux bien qu’on plafonne tout, notamment le coût des énergies, du pain, des produits alimentaires qui ont fortement augmenté depuis quelque temps. Mais pourquoi les loyers si on ne plafonne pas tout le reste ?

Une hausse de 8 % du loyer peut parfois signifier 100 euros en plus. Ne faut-il pas trouver une solution ?

Il peut y avoir une aide du gouvernement bruxellois. Excusez-moi, mais les propriétaires ne sont pas là pour payer une situation qu’ils n’ont pas créée.

Depuis des années, de nombreux biens bruxellois sont des passoires énergétiques. Il semblerait que beaucoup de propriétaires ne font pas ces travaux-là.

Beaucoup de propriétaires font des travaux et c’est indispensable, car les gens sont de plus en plus attentifs aux qualités énergétiques des biens qu’ils prennent.

C’est parfois difficile d’y être attentif avec la pression sur le marché locatif.

Vous avez des juges de paix qui, lorsqu’ils se rendent compte que le locataire n’a pas été informé du PEB, réduisent le loyer au regard des charges que le locataire ne s’attendait peut-être pas à payer.

Tout plafonnement de l’indexation de loyer est donc inacceptable pour vous ?

Oui. Il faut se souvenir de l’arrêt rendu par la Cour constitutionnelle en 2018. L’ancien gouvernement fédéral avait décidé d’un saut d’index des salaires et la Wallonie avait décidé de faire un saut d’index des loyers. Ce dernier avait été annulé par la Cour constitutionnelle, considérant qu’il était discriminatoire. Les avis juridiques obtenus par l’exécutif bruxellois sont assez négatifs pour les mêmes raisons.

Cet article n'est valide qu'à la date où il a été publié.